France Flora Fauna
 wwff44@france-flora-fauna.fr

F5UKL. en Corse

 

Lors de mon séjour en Corse, j’avais prévu d’activer quelques zones FFF. Sur la zone, FFF-1528-Aiguilles de Bavella, j’avais prévu de faire un sota. Arrivé en début d’après-midi, je suis parti en reconnaissance avec un sac à dos allégé pour estimer la difficulté du parcours. L’itinéraire que j’ai emprunté est la "voie Alpine" du GR20. Arrivé sur une crête, j'ai pu constater ce qui m'attendait et j'ai préféré renoncer au sota. Itinéraire dangereux à emprunter seul.
Donc, le lendemain, je suis allé sur un autre sommet pour activer le FFF-1528. Itinéraire dans la forêt et sans problèmes. Une fois arrivé, j'ai monté la station et lancé les appels. La propagation était très mauvaise et pour toutes les activités radio, il a été assez difficile de valider les références.
Au total 61 qso avec de longs moments de vide sidéral.
 

La video du FFF-1528 - Aiguilles de Bavella est en ligne:

http://vimeo.com/128970406
 

 

 

A la suite du FFF-1528-Aiguilles de Bavella, je me suis dirigé dans l'après-midi vers le col de Bacino, point de départ vers les activités FFF-242 et SOTA TK/TK-065 du lendemain. Je suis arrivé sur le col en milieu d'après-midi. Un peu méfiant, j'ai procédé à une reconnaissance car j'avais tracé un itinéraire par les crêtes pour atteindre un sommet nommé "La Punta de la Vaca Morta" et qui se trouve sur la limite de la zone FFF-242-Foret de l'Ospedale. J'ai emprunté une sente bien balisée jusqu'au point le plus haut de celle-ci et j'ai grimpé vers la crête, parmi les amas rocheux et éboulis. En Corse, la montagne n'est que roche. Lorsque je suis arrivé au début de la crête, j'ai trouvé un plat herbeux et j'ai continué environ 200m pour m'assurer que je ne serai pas trop ennuyé. Convaincu, j'ai fait demi-tour et regagné le camping-car dans lequel j'ai passé la nuit.

A l'aube, j'ai repris le même chemin que la veille mais le plat herbeux a disparu très rapidement pour laisser place à de la rocaille avec plusieurs montées et descentes, des passages dans le maquis avec une progression type "sanglier". Pas ou très peu de repères, des sentes qui ne mènent nulle part, sauf pour les cochons et sangliers. C'est le genre de parcours où il faut rester calme et réfléchir pour prendre la bonne décision. Parfois, le passage était vraiment chaud mais en mettant un pied après l'autre, on y arrive. Enfin, à 1500m du sommet, j'ai trouvé une sente bien marquée qui m'a conduite vers le col de Foce Alta. A partir de cet endroit, sauf le dénivelé, plus aucun problème pour atteindre le sommet. Il y a plusieurs tracés pour atteindre le sommet depuis le lac de l'Ospedale mais avec le camping-car, je n'ai pas osé aller dans ce secteur craignant des restrictions de circulation.

Arrivé au sommet, j'ai installé la station et commencé l'émission. Au final, 14 qso. Une propagation des plus mauvaises. Tant d'effort pour pas grand-chose. Le SOTA est validé pour moi mais pas le FFF-242. N'ayant plus de réponse à mes appels, j'ai tout replié et suis redescendu au col de Foce Alta et j'ai emprunté le GRP Mare à Mare sud, en espérant retrouver quelque part la sente du départ. La seule idée de revenir par les crêtes me donnait la chair de poule. Après une demi-heure de rando, je suis arrivé sur un autre col, plus bas. Un restaurant nommé "le Refuge" se trouvait à cet endroit. Je me suis dit qu'un bonne Pietra me redonnerait du courage et ce serait l'occasion de demander mon chemin. Une chance, le début de la sente que j'avais emprunté le matin se trouvait à quelques mètres.  J'ai donc emprunté cette belle sente et il me semblait que je marchais sur du velours. J'ai rencontré plusieurs sources sur le parcours. C'est merveilleux d'entendre cette eau couler. Et je suis arrivé à l'endroit où j'ai bifurqué pour rejoindre la crête, le matin. Et retour au véhicule sans encombre. Une bonne douche et j'ai repris la route pour rejoindre Bonifacio avec les Îles lavezzi comme objectif du jour d'après.

La video du FFF-242 - Foret de l'Ospedale est en ligne:

http://vimeo.com/129250326
 

Mon périple en Corse m'a conduit vers Bonifacio et sa zone protégée FFF-068-Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio.

J'ai décidé d'aller sur les Îles Lavezzi qui se trouvent à environ 30mn de Bonifacio. Bonifacio est une très belle ville avec beaucoup de particularités comme la citadelle et les falaises impressionnantes. J'ai embarqué sur la première navette qui m'a débarquée directement sur l'île Lavezzi. J'ai emprunté le chemin de randonnée non sans avoir fait une visite à la chapelle construite en mémoires des 700 disparus dans un naufrage, en 1855.
Ensuite, j'ai cherché la place adéquate pour ne pas gêner les visiteurs avec les radians de l'antenne. Ceci étant fait, j'ai installé la station sous un soleil de plus en plus ardent. Je ne me faisais pas beaucoup d'illusion sur le trafic car avec 5w et à 10m d'altitude, ce n'était gagné.
Mais il y a eu un peu de propagation, surtout sur le 17m et cela m'a permis de valider le FFF avec 51 qso. Ensuite, en attendant l'embarquement pour le retour, je me suis offert une baignade dans une eau limpide. Cette île est petite donc, le tour est vite fait. Mais elle se trouve sur une zone protégée depuis 40 ans avec des restrictions de circulations et pêche interdite. C'est pour cette raison que l'eau est aussi claire.
J'ai repris le transport maritime dans l'après-midi et nous avons visité (par la mer) l'île aux milliardaires car ils sont nombreux à s'y être installé et vivent en autarcie. Ensuite, nous avons visité les calanches et une grotte dont l'ouverture au plafond ressemble à la Corse.
De retour au port de Bonifacio, j'ai immédiatement pris la route pour me rendre sur le point de départ de l'activité du jour suivant.
Merci de m'avoir suivi sur cette aventure.

La video du FFF-068-Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio-Iles Lavezzi est en ligne:

http://vimeo.com/129117119
 

Après avoir passé la nuit sur le col de Sorba, j'ai prévu d'activer 2 sota, sur deux jours (06et 07/05/2015, les deux sommets se trouvant sur la zone FFF-1409-Forets Territoriales de Rospa Sorba. L'accès vers le premier et le plus  éloigné des sommets a été assez difficile avec une progression sur des crêtes qui montent et descendent avec très peu de repères. Je suis arrivé sur le sommet avec un léger retard sur la prévision mais j'ai pu faire 56 qso et valider le FFF. Le retour a été aussi pénible car la progression ne s'est faite que sur de la roche et il faut souvent s'aider des mains pour grimper. Je suis arrivé vraiment fatigué au camping-car. Après une bonne douche, cela a été mieux.
Le 07/05/2015, je suis allé sur le deuxième sommet mais plus proche que celui de la veille. J'ai effectué environ 70 qso mais un certain nombre de double avec le jour précédent. Mais cette zone est validée.
Merci de m'avoir suivi sur cette activité.

Le FFF-1529 est une zone qui n'est accessible que par la marche ou la mer. J'ai opté pour le deuxième solution, celle que je connais le mieux.
A la suite du SOTA TK/TK-125, je suis allé dans un camping qui surplombe le Golfe de Chiuni. Cela m'a permis d'aller en reconnaissance vers la zone FFF. J'ai commencé par un accès par la plage. Mais la rivière Chiuni était vraiment trop haute pour traverser sans danger. De plus, il y avait une forte houle. Je suis donc allé sur une autre possibilité de départ vers la zone FFF. J'ai trouvé une place pour garer le camping-car sans gêner le passage sur une petite route. Retour au camping.
Le lendemain, j'ai quitté le camping très tôt pour être certains de trouver ma place de stationnement. WX superbement ensoleillé. J'ai donc commencé la rando de 3500m avec 178m de dénivelé, sur une piste carrossable. Ensuite, passage d'une barrière pour suivre une sente qui doit me conduire vers la Tour d'Orchinu, une des nombreuses tours Génoise qui sont postées tout autour de la Corse. Je suis arrivé sur un replat herbeux et j'ai découvert une partie de la côte, sauvage. Après quelques photos, j'ai continué sur une sente bien visible. Mais au bout d'un moment, j'ai commencé à me heurter au épineux du maquis Corse. Cela m'a semblé étrange et j'ai, enfin, regardé mon gps pour m'apercevoir que je n'étais pas sur la bonne sente. Je me suis dit qu'en insistant un peu, j'allais pouvoir rejoindre la bonne sente. Mais après une progression en mode sanglier et un certain nombre d'écorchures, j'ai compris que le maquis avait eu raison de ma volonté. J'aurais dû me munir d'un coupe-coupe. Donc, j'ai rebroussé chemin pour revenir au plat herbeux et en paramétrant le gps au maximum de précision, j'ai trouvé la bonne sente. Ensuite, plus aucun problème dans la progression sous une bonne chaleur.
Je suis arrivé à la Tour d'Orchinu et j'ai procédé à l'installation de la station. J'ai commencé l'émission et comme depuis plusieurs jours, il y avait une propagation des plus aléatoires. Un peu de 17m et surtout le 20m était accessibles. Au total, 53 qso et le FFF est validé.
Le manque de réponses à mes appels m'a incité à terminer ma dernière activité sur le territoire Corse. J'ai tout rangé et pris le chemin du retour, sous le soleil Corse. Mais j'ai pris une autre sente qui me conduirait directement au niveau du chenal de la rivière Chiuni. Cette fois, j'aurais pu traverser car le niveau de l'eau était très bas et pas de houle. Et j'ai rejoint mon véhicule dans lequel j'ai pris une bonne douche et ensuite direction Ajaccio pour attendre le ferry du retour sur le continent.
Merci encore de m'avoir suivi sur les activités depuis cette belle île Corse.

La video du FFF-1529-Porto-Scandola-Revellata-Calvi-Calanches de Piana est en ligne:

http://vimeo.com/129533552
 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© France Flora Fauna